Le trouble des profondeurs (Poésie)

 

À chaque pas que tu exécutes,  en pénétrant un peu plus loin dans ma tête, je me rends compte du pouvoir que je te concède. Lorsque l’on s’allonge et que tu contemples mes yeux avec une intensité que je ne reconnais que trop bien, je perçois tout ce que tu vois de moi, de mes abysses et de mes travers. Je haie savoir que tu possèdes entre tes mains l’amat de mes craintes les plus solides, les plus déchirantes, et que tu pourrais facilement les renfoncer dans ma gorge un peu plus profondément au moment de ma fatalité, de ton éloignement de cette gare qui semble être nôtre. Mon esprit fragile sommeille dans ton armure charnelle, tu ne le serres pas trop fort, par peur de le casser à nouveau, ou plutôt de le projeter sur les façades de tes murs infaillibles pour l’achever définitivement. À trop vouloir t’associer à toute forme d’art, j’en finirai par me retrouver avec le corps vide d’un musée qui ne vaut plus que des cendres amères de regrets et de mélancolie, trop forte pour même n’être que de la simple mélancolie. Une simple caresse regrettable sur la pensée que tu puisses me heurter me décortique tout le bon sens que j’ai probablement jadis eu. Une fois le pont traversé de bout en bout, je me questionnerai sur les intentions que j’entretenais, sachant malgré tout que je terminerais de paver ma route de dalles ensanglantées avec de simples résidus d’un fouillis barbelé. C’est quand on a l’âme concave que l’on réalise que celle-ci ne se remplit qu’aux pluies torrentielles, et ne sèche qu’après des déceptions telles que jamais elle ne se pourra à nouveau s’imbiber de vécu. Seulement là, je te supplierai peut-être intérieurement de revenir alimenter la floraison de mes épines brûlées.

-From my late night thoughts

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s