La plateforme à rabais. (Pourquoi j’ai arrêté d’écrire)

Qu’est-ce qu’on ferait sans Les Internets? Publier moins de photos de langues sorties et ignorer l’existance du trendy #BasicWhiteGirl, certainement. Mais au-delà de cela, sait-on vraiment à quoi on ressemblerait sans la vaste toile dans laquelle on est tous entassés comme des moustiques? On aurait l’air moins cons, oui. Je viens pas me prendre pour une autre, de toute façon, y’a juste ma mère pis quelques personnes avec de la bonne volonté qui lisent mes articles. Sauf que ça me satisfait entièrement. Pourquoi? Parce que ça me prouve que j’écris pas de la marde tant que ça.

 

Facebook, le gros buffet froid dans lequel tous se servent un peu trop allègrement, sans penser au fait que ça risque de sortir en vomi d’une seconde à l’autre. Des articles intitulés Les Relations Amoureuses en 2016 qui pleuvent en déluge et les partages de toutes les publications abrutissantes de Connerie QC m’ont démontré, au fil du temps, qu’on est gourmands de tout ce qui est facile. Du fast-food projetté sur nos fils d’actualité, déguisé en commentaires bourrés de fautes, mais vides de sens.

 

Des pages Spotted qui dégoulinent de manque de savoir-vivre et qui ne servent qu’à mettre en valeur la pauvre p’tite caissière du Tim qui t’as pas donné ton beigne assez vite aujourd’hui. Quand c’est pas ça, c’est au tour des ”cr*** de vélos a marde qui roule tous croch sti partager la route svp!!!!”

 

Des comptes Ask.fm sur lesquels on a splashé des insultes dégradantes comme de la peinture pas chère du Dollorama. Sans oublier les stories Snapchat d’écrans noirs avec écrit ”criss de pute *emoji fâché*” mais qu’on fait durer juste 1 seconde en pensant que ça rend le linchage publique moins terrifiant. Pourquoi laver son linge sale chez soi quand on peut le faire comme des êtres sans valeurs ni considération d’autruis sur les réseaux sociaux?

 

On est des bêtes, des animaux de foire qui se contredisent eux-mêmes. On veut trop parler, mais pas assez écouter. On crie notre opinion mais on est pas renseigné. C’est quand, la dernière fois que t’as lu un article du journal Le Devoir au complet, ou bien que tu as réalisé que JDM, c’est un ramassi de sensationalisme qui pue le moisi de la société? Si tu peux répondre à la question en me disant ”ben moi c’est mon cas, arrête de mettre tout le monde dans le même panier”, merci à toi. Je t’applaudis et c’est même pas sarcastique. Parce qu’au fond, t’as raison; c’est pas tout le monde qui est con. Mais la majorité qui l’est, c’est celle qui me chiait dans les mains à chacun de mes articles. Des articles sur lesquels je pouvais travailler durant des heures en faisant des recherches, en me bâtissant un vocabulaire diversifié et accessible, riche mais vulgarisé. J’ai eu des commentaires pleins de fautes sur mon opinion publique face au féminisme par des gars mysogines qui s’exprimaient en colons et qui s’imaginaient que le sexisme, ça existait pu. Y’a même quelqu’un qui a réussi à m’insulter de façon très déplacée à l’aide d’attaques personnelles et de jugements de valeurs non-fondés sur un article portant sur l’environnement et mon penchant pacifique. L’ironie était si grande que j’ignorais comment gérer la chose.

 

Voilà, aux quelques personnes qui s’intéressaient vraiment à mon travail (et je sais qu’il y en a, merci à vous) : lorsque les gens voudront cesser de prendre le facile et foutre aux ordures ce qui a nécessité un minimum de réflexion, je m’y remettrai plus vigoureusement. Je comprend très bien la partie qui consiste à écrire pour mon propre bonheur, mais pour l’instant, plusieurs facteurs (nommés ci-haut) ne me le permettent simplement pas. Je n’en suis pas encore capable.

 

Cordialement, une personne sûrement aussi conne que vous qui est quand même capable de se décourager devant la stupidité du monde.

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s