Je m’excuse d’être une Femme.

Je suis née comme un objet vulgaire qui pousse à la perversion. Mes jambes sont des morceaux de viande que je devrai cacher à tout prix pour ne pas me faire accuser du viol dont je serai surement victime par ma propre faute. Une fois entrée à l’école, je regarderai les autres de ma Race, la Race Inférieure. Cette lignée de créatures descendues de la côte de l’Homme tout puissant, celui que nous devons vénérer. Je me plierai aux règles pour être comme les autres de mon espèce, même si je sais que je n’arrêterai jamais d’être blâmée pour ce que je suis. Pour tenter les autres, je devrai rester mystérieuse, ne pas trop m’affirmer, car tel est mon destin, n’est-ce pas? Une Femme ne parle pas. Je ne dois pas avoir d’opinion, il faut en laisser pour l’Homme. C’est lui qui sait, lui seul qui possède la raison. Ma tête est vide, je n’entretiens en elle que de simples idées restreintes de ce que je perçois du monde, je suis programmée pour me dénigrer moi-même afin de suivre un mouvement qui me déteste. Je ne ferai aucun sport, car ce n’est pas de mon essors d’avoir recourt à de telles pratiques, mais je devrai tout de même rester menue pour perpétuer cette conception de perfection que je ne suis absolument pas selon le regard de la société. Alors je me laisserai crever de faim pour sentir mes os fréquenter ma peau de trop près, alors seulement là je serai ce que je suis destinée à être. Un objet tentant qui sera blâmé de l’être. Lorsque je me détournerai de mes obligations pourtant simples de femme, je m’excuserai, sinon, on risquerait de me dévisager comme si je trompais ma Race. Au collège, les surveillants arpenteront les corridors et m’observeront de la tête au pied. Si mon épaule dépasse un peu trop, ou qu’encore pire, la démarcation de ma poitrine est entrevue, je serai escortée au bureau pour recevoir un avertissement. Ça n’arrivera plus, pardonnez ce corps offensant que je n’ai pas choisi. Je croiserai, plus tard, un Homme qui marchera torse nu dans la rue. Je devrai l’admirer; quelle grâce d’assumer ainsi ses attributs. Voilà ce que la confiance en soi représente. Moi, je n’y aurai jamais accès complètement. Mais ce n’est pas grave, je resterai la simple image obscène et enviable que les autres tendent à dénigrer et rabaisser.

Évidemment, ce texte est une triste hyperbole de ce que les femmes vivent, à petite ou même à grande échelle, depuis des décennies. J’aurais pu utiliser les termes «salopes» ou «dépravée» pour arriver au même résultat, mais la vérité, c’est que la femme est véritablement modelée comme nous la voulons tous, et malheureusement, en suivant grassement le modèle que mon texte propose. Si tu es une personne de sexe féminin et que tu lis ceci, garde en tête que ce modèle parfait ne doit pas te correspondre. Je t’invite à continuer de te battre à mes côtés, à élever ta voix, à faire le métier que tu souhaites et à assumer le corps que tu as. Et, au risque d’être pointée du doigt pour mes propos probablement jugés comme étant pervertis selon la société actuelle, notre corps est comme celui de l’homme sur le plan éthique, et non biologique. Nous sommes des âmes, pas de la viande, et exposer notre chair n’est pas plus déplacé que de constater admirablement celle des hommes. Si je suis pour le mouvement Free the nipples? Bien sûr. «Alors prouve-le et fais-le!» Non, simplement parce que j’ai d’autres moyens d’entretenir mon combat contre le sexisme. Mais si il y a bien une promesse que je puisse officialiser avec mes lecteurs, c’est que tant que la discrimination sera inégale au niveau des sexes, je crierai à l’injustice.

Advertisements

2 comments

  1. Jasmine · October 20, 2015

    Wow cath j’adore, une parfaite écrivaine.

    Liked by 1 person

  2. doudoucdf · October 21, 2015

    Tu écris vraiment bien et tu as tout a fait raison. J’adore ton texte, bravo!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s